Copyright © 2018 - 2019 Tous droits réservés - Amélie Pierres - 06.32.72.59.30 | 4 bis Place des Commerces, 14610 Cairon, Normandie. SIREN - 839 177 193

Pierres-energie est répertorié sur https://www.ressources-zen.com/

  • w-facebook
  • Twitter Clean
Please reload

Posts Récents

Acheter une pierre en conscience

03/09/2019

1/7
Please reload

Posts à l'affiche

Mes premiers pas en méditation

10/10/2017

Vous devez entendre assez régulièrement que la pratique de la méditation est importante pour faire taire son esprit. C’est d’ailleurs ce que je lisais partout aussi quand je faisais mes premiers pas en développement personnel. Méditation, oui ! Mais à cela s’ajoutait tout un tas de questions : Comment fait-on ? Il y a-t-il une seule technique ou plusieurs ? Laquelle est la mieux ? Les bienfaits sont-ils réels ? etc.

 

Et c’est d’autant plus difficile lorsque l’on est seul à la découverte d’une « discipline » que l’on ne maîtrise pas. Alors on tâtonne, on trouve des méditations guidées sur internet et notamment sur Youtube, sous format CD ou mp3 et on se fait son propre avis.

 

Notre cerveau et l’état méditatif

 

Pourquoi la méditation permet-elle de faire taire notre mental ? Parce que nous changeons de fréquence cérébrale. En temps ordinaire, notre cerveau émet en ondes Bêta, c’est-à-dire une fréquence rapide comprise entre 12 à 30 Hz. Nous passons tout notre temps à changer de rythme cérébral de façon inconsciente au cours de la journée en fonction de ce que nous vivons. Lors d’un effort intellectuel très intense par exemple, nous émettons en ondes Gamma (jusqu’à 40 Hz). A titre comparatif, lorsque nous sommes en état de relaxation légère ou que nous nous réveillons calmement, nous sommes en ondes Alpha, notre rythme cérébral est alors compris entre 8 et 12 Hz.

 

La méditation permet à notre cerveau d’atteindre un autre état, celui de la relaxation profonde, également utilisé en hypnose. Notre fréquence cérébrale passe alors en ondes Thêta (entre 4 et 7 Hz). C’est grâce à cette fréquence basse que nous allons pouvoir atteindre notre subconscient et travailler sur nous-même, en profondeur.

 

Différents types de méditation

 

Il existe plusieurs types de méditation, chacun proposant des techniques spécifiques influencées entre autres par leur géographie d’origine et les courants de pensées de l’époque à laquelle ils sont apparus.  Mais pour résumer de façon simple, il est important de différencier :

 

  • La méditation libre : On laisse les images venir. La méditation libre peut être guidée par la voix, une musique ou être faite en silence. En fin de méditation, on fera une analyse des images qui nous sont apparues car ce sont des éléments importants pour le travail sur soi ;
     

  • La méditation type Vipassana : Contrairement à la méditation libre, les images qui nous viennent sont chassées pour se concentrer sur la respiration, une partie de son corps… Cette méditation développe la concentration. A titre informatif, il existe des stages de méditation Vipassana dans le monde entier. Ils sont gratuits (basés sur le don en fin de stage) et durent 10 jours. La méditation Vipassana est assez extrême dans sa pratique mais, pour l’avoir fait, je peux vous assurer que c’est une expérience très enrichissante sur le plan personnel et spirituel. Voir les stages Vipassana
     

  • La méditation en pleine conscience : On prend conscience de l’instant présent, on ne pense à rien d’autre. Vous pouvez méditer en faisant la vaisselle, en vous brossant les dents… car le simple fait d’être à 100% sur ce que vous êtes en train de faire, vous permet de ne pas être dans le mental, en train de vous projeter dans des futurs hypothétiques. Vous êtes ici et maintenant.
     

Vous avez ici une liste non exhaustive de différentes méditations. C’est pour moi la plus simple et la plus parlante pour vous faire découvrir la pratique. Ce qui est essentiel, c’est que vous trouviez celle qui vous parle car ce sera VOTRE outil, celui qui vous permettra d’évoluer et de travailler sur vous.

 

Exemple d’une séance de méditation

 

Le temps que vous prenez pour méditer est du temps que vous prenez pour VOUS (même si cela dure 10 minutes). Il est donc important que vous soyez dans un endroit calme, seul, et dans lequel vous vous sentez bien.

 

Brûlez un bâtonnet d’encens, allumez quelques bougies, fermez un peu les rideaux pour une ambiance tamisée si cela vous dit. Vous pouvez aussi mettre de la musique de relaxation si vous en avez envie.

 

Asseyez-vous en tailleur (évitez de méditer en position allongée, vous risqueriez de vous endormir), fermez les yeux et respirez profondément. Imaginez que vous vous grandissez (cela aide à rentrer dans la méditation) : vous voyez votre maison, votre ville, la région, le continent, la planète entière. Une fois grandi à très haute échelle, laissez les images venir à vous, c’est le début de votre aventure personnelle.

 

Si vous ressentez le besoin de pleurer, ne vous retenez pas, c’est parce que vous travaillez en profondeur sur vous-même. Votre méditation s’arrêtera quand vous le sentirez intérieurement, ce sera alors le moment de reprendre pleinement conscience. N’hésitez pas à noter vos expériences méditatives dans un carnet dédié.

 

 

 

Share on Facebook
Please reload

Retrouvez-nous