Hypersensibilité, évolution des perceptions post-confinement



Cher Vous,


J’avais besoin de vous écrire aujourd’hui. Je me dis que mon expérience peut parler à beaucoup d’entre vous. Vous qui, comme moi, êtes hypersensible ou connaissez quelqu’un qui l’est.

Hypersensibilité et perception du monde

Je me suis incarnée avec cette caractéristique qui vibre dans toutes mes cellules : je suis hypersensible. Cela a évidemment des impacts sur ma façon de percevoir mon quotidien et le monde qui m’entoure. Certains vivent dans les faits, de manière très pragmatique, je vis dans les ressentis, dans un océan d’émotions qui parfois me submergent.


Là où une majeure partie de la population voit un simple lieu comme un supermarché, je perçois l’énergie de toutes les personnes qui s’y trouvent, la vibration des murs, des produits… Je sens que mon énergie vitale est aspirée par les gens qui en sont en demande et me la prélèvent inconsciemment. Passer devant le rayon « viande » m’est difficilement supportable car je ressens les vibrations de peur et de douleur qui appartenaient aux animaux avant qu’ils se retrouvent ici.


Lorsque je vais chez quelqu’un, je capte non seulement les énergies du lieu, les vibrations des meubles mais aussi celles de la personne et de son environnement. Je sens si son habitation est énergétiquement propre ou non, s’il y a des tensions dans l’air, si la personne va bien ou non.


Par différentes techniques énergétiques telles que la coque psychique de Serge Boutboul, j’ai appris à me protéger, à préserver mon énergie de toutes ces sollicitations extérieures et à diminuer mon niveau de sensibilité qui était trop élevé. J’ai constaté aussi que travailler avec certaines pierres m’apaisait et m’aidait à prendre du recul. Mon quotidien a changé : je prenais l’information, pas l’émotion. Cela ne veut pas dire que je ne perçois plus toutes ces choses, seulement que c'est plus modéré.

Sensibilité et évolution des perceptions

Beaucoup de choses se sont passées en moi pendant ce confinement : des choses que j’ai conscientisées et d’autres qui arrivent en réponse, seulement maintenant. Comme un contrecoup ou une évolution de mes perceptions ?


Il faut dire qu’en très peu de temps, nos corps physiques et subtils ont été mis à l’épreuve. Ils ont reçu énormément d’informations et ont aussi subi des transformations – cela continue encore.


Même si jusqu’à présent, je mettais mes variations de vibrations sur le dos du confinement, du contrecoup, etc. j’ai été forcée de constater que depuis quelques jours, je me sens connectée simultanément à une quantité d’émotions tellement fortes que j’ai l’impression d’en devenir une moi-même.


C’est comme si mes capteurs étaient aux aguets et se connectaient aux émotions du collectif : tristesse, amour, espoir, peur, doute, frustration, libération, joie, bonheur… en même temps et sans que je le fasse en conscience !


Tout cela passe par mon canal, mes larmes coulent sans que je comprenne pourquoi et sans que je puisse les retenir… je me sens ensuite vidée d’énergie. Forcément ! Je ne m’attendais pas à ce que je puisse faire cela à une échelle si grande. « Cette sensibilité à fleur de peau… J’ai pourtant appris à me protéger depuis, mais il y a autre chose… Pourquoi ce raz-de-marée émotionnel ? Les influences de la pleine lune ? La période particulière ? Le travail que nous faisons sur nous la nuit ? C’est peut-être un peu de tout cela à la fois… »


Ce que je ressens, c’est l’évolution de ma sensibilité : elle s’agrandit, s’affine, se transforme… Elle répond aussi à une demande que j’avais formulée un peu plus tôt : « Quel est mon rôle ? Comment puis-je aider, à mon échelle ? ». Mes guides m’ont répondu instantanément : « En étant là ».


C’est vrai… On minimise souvent le fait d’être « simplement là » car on le considère comme une non-action. C’est tout le contraire : être là, c’est donner la possibilité à ceux qui en ont besoin de ressentir vos énergies réconfortantes et de rehausser – ou de maintenir – leur taux vibratoire pour les aider dans cette période de transition énergétique. Le fait d’être hypersensible et d’avoir accès à d’autres informations subtiles sur les énergies environnantes permet d’aider les autres à d’autres niveaux.


Je vais prendre en compte ces nouvelles informations et ces outils que l’on m’a envoyés. Je remercie l’Univers de me les avoir accordés. J’ai conscience que rien n’est acquis et que ce qui a été donné peut-être repris.


Merci, car maintenant que je suis sensibilisée au fait que je ressente les choses de manière encore plus intense, je vais me protéger davantage.


Prenez soin de vous tous,


Amélie Pierres



*** La carte illustrant cet article provient de l'oracle "Murmures de la nature" d'Angela Hartfield et Joséphine Wall

Suivez l'actualité d'Amélie Pierres

Copyright © 2018 - 2020 Tous droits réservés - Amélie Pierres - 06.32.72.59.30 | 4 bis Place des Commerces, 14610 Cairon, Normandie. SIREN - 839 177 193

Pierres-energie est répertorié sur les sites https://www.1001therapeutes.com/ et https://www.ressources-zen.com/

Politique de confidentialité Wix.com